Réflexions

18/01/2021

Ste Angèle  Merici,  Femme d’Unité et d’Harmonie

« Mon tout dernier mot pour vous, et je vous le dis en vous priant même avec mon sang , c’est que vous viviez dans la concorde, unies  ensemble, toutes  d’un seul cœur  et d’une  seule volonté. Soyez liées  les unes aux autres par  le  lien de la  charité, vous estimant, vous aidant, vous supportant en Jésus  Christ. 

Car si vous vous efforcez d’être ainsi, sans aucun doute, Dieu sera au milieu de vous… Voyez donc comment  importe cette union et concorde. Alors désirez-la, recherchez -la, embrassez-la, retenez-la de toutes vos forces. Car je vous le dis, vivant ainsi unies de cœur toutes ensemble, vous serez  comme une forteresse, ou une tour imprenable. »

(Dernier Avis de Ste Angèle)

Il est difficile de ne pas être touché par l’intensité de ces paroles du Dernier Avis de Sainte Angèle, qu’elle décrit comme son « dernier mot » en nous implorant de tout cœur de vivre l’unité et l’harmonie, « d’un seul cœur et d’une seule volonté ». A un moment où tant de divisions et de discordes nous entourent, les paroles d’Angèle nous offrent un lieu de prière et de réflexion profonde. Dans son Dixième Legs, elle réfléchit encore : « Il n’y aura pas d’autre signe que vous êtes dans la grâce de Dieu que de vous aimer et d’être unis ensemble… Et ainsi, s’aimer les uns les autres et vivre en harmonie ensemble est le signe certain que l’on marche sur la voie bonne et agréable à Dieu. » Clairement et hardiment, elle montre le chemin.

À notre époque, les paroles du pape François indiquent aussi la voie. « Pour nous comprendre les uns les autres et grandir dans la charité et dans la vérité », réfléchit François, « nous devons nous arrêter, nous accepter et nous écouter les uns les autres. De cette façon, nous commençons déjà à faire l’expérience de l’unité. L’unité grandit en cours de route ; elle ne s’arrête jamais. L’unité se produit lorsque nous marchons ensemble. » Et il poursuit : « L’unité n’implique pas l’uniformité ; elle ne signifie pas nécessairement tout faire ensemble ou penser de la même manière. Cela ne signifie pas non plus une perte d’identité. L’unité dans la diversité est en fait le contraire : il s’agit de la reconnaissance joyeuse et de l’acceptation des divers dons que l’Esprit Saint donne à chacun et de la mise de ces dons au service de tous... Cela signifie savoir écouter, accepter les différences, avoir la liberté de penser différemment et de s’exprimer avec un respect total envers l’autre qui est mon frère ou ma sœur. »

What do I do with my life? Do I create unity around me?

Qu’est-ce que je fais de ma vie ?
Est-ce que je construis l’unité autour de moi ? 
ou bien est-ce que je sème la division par le bavardage, la critique et l’envie ? 

Un autre mot utilisé aujourd’hui pour exprimer cette réalité de l’unité, et qui est bien dans l’esprit de St. Angèle, c’est le mot « parenté ». Le P. Gregory Boyle est un prêtre jésuite qui depuis plus de 30 ans s’occupe des membres de gangs dans la région de Los Angeles. Il parle de parenté comme « voir et agir en croyant qu’il n’y a pas de nous et eux  parce que nous sommes tous un. » Il explique que la parenté ne consiste pas à servir l’autre, mais à être l’un avec l’autre. « Jésus, dit-il, n’était pas « un homme pour les autres » ; il ne faisait qu’un avec eux. Il y a un monde de différence entre les deux. »

Le P. Boyle cite fréquemment Mère Teresa qui a diagnostiqué les maux du monde de cette façon : « Nous venons d’oublier que nous appartenons les uns aux autres ». Le P. Boyle dit : « La parenté, c’est ce qui nous arrive quand nous refusons de  laisser faire. Avec la parenté comme but, d’autres choses essentielles se mettent en place ; sans elle, pas de justice, pas de paix. Je pense que la parenté devrait être notre objectif, que nous ne devrions plus faire  la promotion de la justice, mais que nous la célèbrions »

Revenir à Ste Angèle nous amène à l’un de ses mots préférés – Insieme – Ensemble ! Ensemble, dans l’unité de la vraie parenté – c’est ce qu’elle nous exhorte à désirer, à poursuivre, à embrasser et à conserver de toutes nos forces. En tant que personnes qui portent l’esprit de Sainte Angèle aujourd’hui, comment suis-je personnellement, et comment sommes-nous, appelés ensemble à le faire ?

« Nous bâtissons sur des fondations que nous n’avons pas posées.
Nous nous réchauffons à des feux que nous n’avons pas allumés.
Nous nous asseyons à l’ombre des arbres que nous n’avons pas plantés.
Nous  buvons aux puits que nous n’avons  pas creusés.
Nous profitons de personnes que nous ne connaissions pas.

C’est comme il se doit.
Ensemble, nous sommes plus que n’importe qui.
Ensemble, nous pouvons bâtir à travers les générations.
Ensemble, nous pouvons renouveler notre espérance et notre foi dans la vie qui doit encore se dérouler.
Ensemble, nous pouvons répondre à l’appel à une mission de sollicitude et de  justice.

Nous sommes toujours liés à une communauté [parenté … unité].
Qu’il en soit toujours ainsi. »

(Rev. Peter  Raible: Variation sur Deut. 6,11)

St Angela

 

Heartbeats - La Compagnie de Ste Angèle au 21ème siècle, Vol. 6, 1         -  Janvier 2021

USA Roman Union Charism/Mission Team