Rétrospective. Nouvelles des archives

31/05/2022

Voir tous - Rétrospective

La cloche de la Maison Généralice

Saviez-vous que la cloche de la Maison Généralice s'appelle Françoise ?

Françoise a été donnée à Mère Marie de Saint Jean Martin, troisième Prieure Générale des Ursulines de l'Union Romaine (1926-1959), comme cadeau jubilaire de la Communauté de Saint-Saulve - Tournai - Saint-Omer en 1950.

Cette cloche provient du monastère des Ursulines de Saint-Omer, en France, et c'est celle qui a été sonnée lors de la profession de Mère Marie de Saint Jean Martin. Françoise a été baptisée en 1824 ; le parrain était le curé de Notre Dame (cathédrale) Mgr François Deron, d'où le nom de Françoise donné à la cloche, et la marraine était Mère Sainte Agnès Guilloteau, supérieure des Ursulines.2

 

The bell of the Generalate
1. Françoise, Rome, Généralat.

 

En 1950, la donation au Généralat est décidée et rendue possible grâce au pèlerinage en bus des aînées et anciennes élèves à l'occasion de l'Année Sainte. Les nouvelles de Françoise sont malheureusement peu nombreuses, mais le peu que nous savons, nous le devons à Sœur Marie-Geneviève Navet qui a entrepris ce pèlerinage avec Sœur Marie-Mildrède Delgrange et Sœur Thérèse Baert. Elle est faite de bronze ciselé, mesure environ 70 cm de diamètre et pèse 200 kg ; une petite statue de Notre-Dame des Miracles est coulée en relief sur un côté. En juillet 1931, Françoise fut transportée à Saint-Saulve : trop grande et trop lourde pour un petit clocheton, elle resta dans un sous-sol jusqu'en 1950, protégée par une montagne de foin, pendant la guerre de 1940.

Le départ de Saint-Saulve a eu lieu le 29 mars 1950 à 6h30 du matin. Françoise est entrée dans le car avec difficulté, par la porte avant, à côté du chauffeur. Le voyage fut long et Françoise et ses compagnons de voyage se sont arrêtés pour la nuit à Arbalétière. Le lendemain, le car est arrivé à la frontière française, à Menton ; après avoir surmonté quelques difficultés à la douane, il est arrivé à Pont Saint-Louis (frontière et douane italiennes) où d'autres difficultés ont été rencontrées. Après une heure et demie d'attente et après avoir payé la taxe sur 200 kg de bronze, Françoise est enfin arrivée en Italie !

 

The bell of the Generalate The bell of the Generalate
2. Françoise, avant l'installation, Rome, Généralat,1951. 3. Françoise, installation, Rome, Généralat,1951.

 

Le 2 avril, dimanche des Rameaux, Françoise est entrée officiellement au Généralat. Elle est descendue du car avec quelques difficultés et a attendu dans la cour de Saint-Joseph. Le grand nœud blanc apporté de Saint-Saulve a été posé dessus. Après la présentation des "pèlerins" à Mère Générale, dans la salle de conférence, toutes les sœurs, dans leurs grands uniformes bleu marine et blanc, sont descendues pour encadrer Françoise. La Mère Générale était là avec toute la Communauté et les Probanistes, devant les élèves ; ils ont chanté une chanson d'autrefois, du temps de Saint-Omer. La cloche a été installée le 25 avril 1951 et a sonné pour la première fois le jour suivant (AGUUR, Gc 66).

Par Emanuela Lauro Ph.D., Archiviste Générale